La présumée intransigeance justifie-t-elle le recours à une loi spéciale répressive?

Une semaine après son adoption, la loi spéciale du gouvernement Charest (loi 78) est contestée devant les tribunaux. Deux requêtes fut déposées conjointement par les organisations étudiantes, les syndicats, les professeurs et des organismes communautaires : (1) suspendre le plus rapidement possible la loi 78, et (2) contester sur le fond la loi 78 en vertu des chartes canadienne et québécoise des droits et libertés. Cliquez ici pour l’article complet.

Category: Freedom of association / Liberté d'association, Freedom of expression / Liberté d'expression, Government accountability / L'imputabilité du gouvernement

Tagged:

Comments are closed.

Archives

Recent Comments

  • avatar Jan 24, 12:30 AM
    GUILHERME DA SILVA
    Bali Nine Update: Indonesia to Execute Two Australian Citizens
  • avatar Jan 22, 10:04 PM
    Andrea
    BCCLA + John Howard Society Take Federal Government to Court Over Solitary Confinement in Prisons
  • avatar Jan 03, 2:52 AM
    Trina
    Éditorial: Le Pakistan recule pour lutter contre le terrorisme
  • avatar Oct 30, 3:41 PM
    chris lee
    Water Shut Off in Detroit Hurting “The Most Vulnerable”
  • avatar Oct 15, 9:02 PM
    Dennis M
    CPI: Audience de confirmation des charges pour un proche de Gbagbo

Twitter